Première formation de formateurs !

Les premiers stagiaires avec Thierry Tixier et Jacques Fournillon © D.R.

Intercoiffure France a organisé sa première session de formation de formateurs au second semestre 2019, session qui s’est clôturée le 21 novembre, à La Maison des Nations, son siège parisien.

La formation s’est déroulée en 7 jours, répartis en 3 cycles bien espacés, de juillet à novembre. Elle a été dispensée par Thierry Tixier, co-fondateur de Prodevco, société spécialisée dans la formation des métiers de la coiffure et de la beauté. Elle a accueilli 6 « apprenants », membres d’Intercoiffure France ou non, coiffeurs ou non :

François Mazeau, directeur artistique d’Intercoiffure France, Cathy Batit, coiffeuse artistique Eugène Perma Professionnel, Stéphane Bellamy, directeur général d’Eleven Australia France, Nicolas Astruc, de l’équipe artistique d’Intercoiffure France, Beata Bourillon, coiffeuse artistique Eugène Perma Professionnel, et Pierre Barré, président d’Hygiène Plus.  (Dans cet ordre, sur la photo ci-jointe, avec également Thierry Tixier, pour Prodevco, et Jacques Fournillon, directeur du développement d’Intercoiffure France).

L’objectif de cette formation ? « Faire comprendre ce qu’est le métier de formateur, répond Thierry Tixier. Les coiffeurs maîtrisent le savoir-faire mais, même s’ils sont déjà formateurs, il leur faut souvent approfondir le savoir-être et le savoir. »

Être formateur nécessite en effet, et quel que soit le sujet enseigné, des connaissances et des attitudes spécifiques : il faut savoir communiquer, comprendre comment les apprenants fonctionnent et réagissent, développer son sens pédagogique, mettre en place des méthodes homologuées… La session de formation incluait aussi un volet plus administratif, pour apprendre à construire un plan de formation.

Elle s’est clôturée le 21 novembre, chez Intercoiffure, par une épreuve originale : la présentation devant un jury, par chacun des apprenants, d’un « mini cours » de 15 mn sur un sujet tiré au sort et préparé la veille.

Sujet pour lequel les candidats ne pouvaient pas utiliser leurs compétences techniques en coiffure… Recyclage, signification des couleurs, PNL, origine du métier de coiffeur… : les apprenants se sont jetés à l’eau dans la bonne humeur, malgré le stress, et se sont improvisés historiens, scientifiques ou sociologues pour démontrer au jury qu’ils avaient bien intégré les fondamentaux de la formation, quel que soit le sujet.

Une belle prise de risques pour tous, qui est aussi l’occasion de lancer l’Académie Intercoiffure, qui devrait être amenée à se développer ces prochains mois. A suivre !

23/11/19
Première formation de formateurs !